Les Crues : Cyrano

 Inscriptions closes
 
47
Catégorie
Spectacles
Date
2019-10-05 20:30 - 22:30
Lieu
Relais de Poche
Nombre de places
49
Places disponibles
2
Téléphone
06.71.598.298
Email
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet
Pièce-jointe

Les crues Cyrano

 

Le Cyrano des Crues  d’après Edmond Rostand

Parce que le théâtre, au bout du compte, naît dans l'imaginaire où il se plaît à respirer en liberté. Une histoire, palpitante, touchante, drôle. Un théâtre qui ose!

Cyrano. L'homme est fort, avec son épée, il est imbattable. Avec ses mots aussi. C'est un guerrier poète. Et puis c'est un homme fidèle, à l'extrême. A ses principes. A ses amis aussi. Mais qu'en est-il de ses amours?  Car, cet homme que l'on adore, cet anticonformiste hors pair, qui défie la mort sans sourciller, cet amoureux transit, n'a qu'une peur ... Cyrano de Bergerac est l'histoire d'une grande gueule qui fait à sa manière, d'une grande gueule qui ose tout, sauf …

La pièce relate la vie de Cyrano de Bergerac ; de Roxane, dont il est épris ; et de Christian dont Roxane est éprise. Pour compenser un amour qu'il croit impossible, Cyrano va vivre cet amour par procuration en aidant Christian à épouser Roxane. Le méchant de l'histoire est le comte de Guiche, lui aussi amoureux de Roxane. Nous sommes en pleine guerre contre l'Espagne et Cyrano fait partie de l'armée des Cadets de Gascogne, dirigée par le comte.

Sur fond d'une épopée de cape et d'épée, Cyrano fera usage de la grâce de son langage pour réunir les tourtereaux et trouver l'espoir d'être aimé !

Panache. Lors de la dernière scène, le rideau tombe sur ce dernier mot prononcé par Cyrano  « mon panache ». Ce mot est très fortement associé au personnage. Edmond Rostand lui-même développe ce thème lors de son discours d'entrée à l'Académie française.

« Le panache, n'est pas la grandeur mais quelque chose qui s'ajoute à la grandeur, et qui bouge au-dessus d'elle. C'est quelque chose de voltigeant, d'excessif - et d'un peu frisé [...], le panache c'est l'esprit de bravoure. [...] Plaisanter en face du danger c'est la suprême politesse, un délicat refus de se prendre au tragique ; le panache est alors la pudeur de l'héroïsme, comme un sourire par lequel on s'excuse d'être sublime [...] »

Edmond Rostand né à Marseille le 01/04/1868 ; mort à Paris le 02/12/1918 est issu de la bourgeoisie marseillaise. Il monte à Paris pour y poursuivre des études de droit, qui le conduiront au barreau.

Il n'exercera cependant jamais comme avocat, préférant se consacrer à sa passion pour les lettres. Sa carrière littéraire débute par la poésie. En 1890, sortent deux recueils de poèmes, "Les Musardises " et "Ode à la musique". Edmond Rostand décide ensuite de s'essayer à l'écriture de pièces de théâtre. Il écrit la pièce "Les Romanesques", qui est montée sur les planches en 1894 et qui vaut à son auteur un succès critique et public. Mais c'est avec la représentation de sa nouvelle pièce intitulée "Cyrano de Bergerac" qu'Edmond Rostand accède à la renommée, à l'âge de 29 ans. D'autres pièces de théâtre ("L'Aiglon" notamment) et livres de poésie suivent. Pourtant, c'est l'histoire malheureuse de Cyrano, affligé d'un appendice nasal proéminent, et de son amour impossible pour sa cousine la belle Roxane, qui font de l'auteur une figure incontournable de la littérature française. 

 
 

Toutes les Dates

  • 2019-10-05 20:30 - 22:30

Propulsé par iCagenda